Conditions générales de vente

de Villa Romana SPRL, rue de l‘industrie 38, B-4700 Eupen/Belgique,
numéro d'entreprise BE0866.321.648

ARTICLE 1
La vente devient juridiquement contraignante et définitive par la signature du bon de commande. L’acheteur est tenu de verser un acompte minimum de 20 % du prix d’achat, sauf indication contraire sur le bon de commande.

ARTICLE 2
En tout cas, le solde restant doit être payé en espèces au plus tard à la date de livraison. Outre ses autres droits, le vendeur a également le droit, en cas de retard de paiement et après une mise en demeure de 15 jours, de réclamer des intérêts à un taux de 15 % par an à compter de la date d’échéance jusqu’au paiement complet.

ARTICLE 3
Les biens livrés demeurent la propriété du vendeur jusqu’au paiement intégral du prix d’achat. En cas de non-respect de l’accord de paiement conclu dans le cadre du présent contrat ou ultérieurement, l’acheteur s’engage à restituer au vendeur, à ses frais, les objets achetés, sans ordre judiciaire. Les marchandises doivent être manipulées avec soin et être couvertes par une assurance incendie et dégâts des eaux. Les créances d’assurance en cas de dommage doivent être cédées au vendeur. L’acheteur doit informer la société de livraison de tout changement de résidence, de localisation de la marchandise ou de certaines parties de celle-ci dans un délai de 8 jours.

ARTICLE 4 : Délais de livraison
Les délais de livraison sont sans garantie. Le dépassement éventuel de ce délai n’entraîne pas de résiliation et ne donne pas droit à une indemnisation.

ARTICLE 5 : Livraison
Dans le cas d’une livraison franco, mais également dans le cas d’un accord selon lequel le client prend en charge les frais de livraison, l’acheteur est responsable du fait que le transport vers l’appartement ou le lieu de livraison est possible avec les moyens habituels de transport de meubles. Il en va de même pour les possibilités de livraison par les entrées et les cages d’escalier. La livraison gratuite comprend le transport jusqu’au deuxième étage d’une maison. En cas de livraison à des étages supérieurs, un supplément approprié est présumé avoir été convenu, si l’utilisation d’un ascenseur n’est pas possible et que le client n’a pas explicitement signalé au préalable la nécessité de livrer à des étages supérieurs. En principe toute responsabilité est déclinée en cas de livraison aux étages supérieurs (dommages à l’escalier, etc.). Lorsque la livraison n’est pas possible en raison d’escaliers ou de portes trop étroits, les frais sont à la charge de l’acheteur. Les livraisons partielles sont autorisées et sont acceptées par l’acheteur. En cas d’impossibilité de livraison de certains articles, les conditions du présent contrat restent pleinement en vigueur pour les autres produits achetés, en particulier l’obligation de réception et de paiement du client. Si le vendeur a des doutes quant à l’adéquation des murs pour l’installation de meubles suspendus, il doit en informer l’acheteur immédiatement. Le montage s’effectue alors exclusivement aux risques de l’acheteur. Les employés du vendeur ne sont pas autorisés à effectuer des travaux allant au-delà de la livraison, de l’installation et du montage convenus des marchandises. En ce qui concerne l’installation, le vendeur est responsable des dommages directs et indirects uniquement en cas de faute intentionnelle ou de négligence grave du personnel d’installation. En principe, la commande ne comprend pas la fixation murale de meubles, le raccordement ou la suspension de lampes, ni la fixation ou la suspension de stores ou de parasols.
L’acheteur s’engage à être présent le jour de la livraison, ou à désigner un mandataire pour effectuer la réception et le paiement, ainsi qu’inspecter ou faire inspecter les marchandises achetées à la livraison pour détecter les défauts. Une fois que le client a signé la facture pour la bonne réception des marchandises, il ne peut plus réclamer des dommages qui auraient été clairement visibles lors de la livraison des marchandises. Les défauts de fonctionnement, qui peuvent être reconnus dès le début lors d’une utilisation normale, doivent faire l’objet d’une réclamation dans la semaine suivant la livraison, sinon la réclamation ne peut être acceptée. Si les meubles / biens n’ont pas été utilisés par le client pendant cette période, Villa Romana n’en est pas responsable.

ARTICLE 6 : Transfert de risque
Le risque de devoir payer le prix malgré la perte ou l’endommagement est transféré à l’acheteur lors de la remise. En cas de retard, ce risque est transféré à l’acheteur en même temps que la défaillance. En cas de défaillance et, en particulier, de réception non conforme des marchandises par l’acheteur, celui-ci s’engage à payer des frais de stockage de 2 % du prix d’achat par mois. Le vendeur se réserve le droit de prouver et de réclamer des dommages-intérêts plus élevés pour le stockage.

ARTICLE 7 : Maintenance
L’acheteur confirme qu’il a reçu toutes les informations nécessaires concernant les biens achetés, et en particulier concernant leur utilisation et leur entretien. Le vendeur n’est pas responsable en cas de dommages résultant d’une utilisation anormale des biens ou d’un entretien anormal du mobilier par l’acheteur et notamment de l’utilisation de produits d’entretien qui n’ont pas été expressément recommandés par le vendeur à cet effet.

ARTICLE 8 : Défauts évidents
Si l’acheteur remarque des défauts évidents et des produits non finis dans les marchandises livrées lors de la livraison, il doit le faire valoir immédiatement. Dans tous les cas, le vendeur a le droit de réparer ou de faire réparer. Sauf stipulation contraire, les modèles vendus dans le cadre d’une vente ou d’une liquidation ne sont garantis que contre les vices cachés, conformément aux articles 1649 à 1651 du Code civil. La garantie sur les objets exposés est limitée à 1 an, sauf accord contraire.

ARTICLE 9 : Garantie de deux ans
Le vendeur s’engage à livrer les marchandises au client conformément au contrat ou à la commande. La conformité au contrat existe si les biens :
– correspondent à la description donnée par le vendeur et, le cas échéant, à l’échantillon ou au modèle présenté au consommateur avant l’achat,
– sont adaptés à l’usage auquel le consommateur est destiné et ont été portés à la connaissance de l’acheteur,
– sont adaptés à l’usage auquel sont normalement destinés les biens de même nature,
– sont de la qualité et des performances habituelles pour des biens de même nature et que le consommateur peut légitimement attendre.
Il n’y a pas défaut de conformité lorsque le consommateur avait connaissance du défaut de conformité au moment de la conclusion du contrat, ne pouvait raisonnablement l’ignorer, ou lorsque le défaut de conformité est imputable à la faute du consommateur. La garantie ci-dessus est accordée pour une durée de deux ans à compter de la date de livraison des marchandises. Tout défaut de conformité doit être signalé au siège social du vendeur dans un délai de 8 jours.

ARTICLE 10 : Exceptions à la garantie
Les meubles produits en série sont vendus selon l’échantillon et le modèle. Il n’y a pas de droit à la livraison des pièces d’exposition, sauf s’il en a été convenu autrement par écrit au moment de la conclusion du contrat. Les divergences de couleur et de veinure des surfaces en bois typiques du secteur du commerce et des marchandises sont réservées et sont concédées par l’acheteur. Il en va de même pour les petits écarts de forme, de dimension et de couleur. Dans le cas de travaux basés sur des échantillons de bois ainsi que sur des pièces supplémentaires, aucune garantie n’est donnée pour la même teinte et la même structure du bois. Les désignations de bois reconnues se réfèrent à la surface essentielle de la surface ou des plateaux de table ou d’autres parties qui constituent l’essence du meuble. La co-utilisation d’autres types de bois ou de plastiques appropriés est autorisée et est concédée par l’acheteur. De même, les écarts habituels ou typiques des matériaux dans les textiles, les plastiques, les vernis, le cuir et les surfaces en marbre sont réservés. Dans le cas des pièces supplémentaires, une déviation est concédée comme inévitable. Dans le cas des produits en bois, en tissu et en cuir, les problèmes particuliers résultant de ce matériau sont acceptés par l’acheteur comme étant conformes au contrat, tels que les fissures, les réflexions, les turbulences, etc. causés par la sécheresse et l’humidité. Dans le cas du cuir, de légères différences de couleur et d’irrégularités, par exemple des piqûres d’insectes, doivent être acceptées. La garantie ne s’étend pas aux dommages causés à l’acheteur par l’usure naturelle, l’humidité, par un réchauffement important des locaux, par d’autres influences de la température ou des conditions météorologiques ou même par une mauvaise manipulation. Dans tous les cas, le vendeur a le droit de réparer lui-même ou de faire réparer. Pour les articles d’aromathérapie que nous vendons (huiles essentielles, huiles pour sauna et massage, produits parfumés), aucune garantie n’est donnée en cas d’utilisation abusive ou de réactions allergiques. Les saunas/tourbillons sont livrés gratuitement, mais sans montage. Le client doit se charger de l’installation et du raccordement par un électricien agréé. Le vendeur n’est pas responsable de l’installation et de l’entretien de l’équipement.

ARTICLE 11 : Annulation par l’acheteur
Les meubles étant fabriqués sur commande, en cas de manquement au contrat par l’acheteur (annulation formelle, non-paiement de l’acompte, non-paiement du solde à l’échéance, refus de prendre livraison…), le vendeur a le droit soit d’obtenir l’exécution du contrat par tout moyen de recours, soit d’accepter la dissolution. Dans ce dernier cas, l’acheteur est redevable au vendeur d’une pénalité forfaitaire irrévocable pour rupture de contrat de 30 % du prix total de la commande, déduction faite de l’acompte. Une fois qu’une commande a été signée, elle engage l’acheteur, même s’il n’a pas versé l’acompte par la suite. Villa Romana ne peut accepter aucune annulation pour des marchandises qui ont été spécialement fabriquées ou commandées pour l’acheteur.

ARTICLE 12 : Annulation par le vendeur
En cas d’annulation du contrat ou d’inexécution de la part du vendeur, l’acheteur peut récupérer l’acompte et, le cas échéant, réclamer une indemnité forfaitaire et irrévocable de 30% du prix total de la commande, sauf s’il peut prouver un dommage plus important. Cette créance ne devient caduque qu’en cas de force majeure absolue.

ARTICLE 13 : Clause pénale
En cas de non-paiement après mise en demeure et en cas de recouvrement judiciaire après une mise en demeure de 15 jours, le vendeur peut réclamer une indemnité de 15 % si l’acheteur paie le prix de la commande après sommation judiciaire. Toutefois, cette indemnité ne peut être cumulée avec l’indemnité prévue à l’article 10 en cas.

ARTICLE 14
En cas de litige, les tribunaux de l’arrondissement judiciaire d’Eupen sont seuls compétents.

ARTICLE 15 : Clause de divisibilité
Si l’une des clauses ci-dessus est invalide, les autres clauses contractuelles conservent néanmoins leur validité. La clause d’inefficacité sera alors remplacée par la réglementation légale selon le Code civil belge.

Date: Janvier 2021